Trafic de stupéfiants: cinq arrestations au Saguenay

Trafic de stupéfiants: cinq arrestations au Saguenay

<![CDATA[

FAITS DIVERS. Les policiers ont procédé, ce mercredi matin, à l’arrestation de 4 hommes et 1 femme tous de Saguenay en plus d’exécuter deux mandats de perquisition dans des résidences de Saguenay, notamment à Canton-Tremblay.

 

//

Trois plantations de cannabis ont également été démantelées par les policiers, soit deux plantations sur le chemin Raymond à Canton-Tremblay et une troisième plantation sur le rang est à Saint-Ambroise. C’est à peu près 300 plants par plantation qui ont été saisis sur les lieux. La drogue a une valeur de près de 800 000 $ à la revente.

Trois personnes ont comparu au palais de justice de Chicoutimi et font face à des accusations de production de cannabis et de possession dans le but d’en faire le trafic : Patrick Ringuette, 44 ans, du secteur de Canton-Tremblay; Sylvain Poirier, 51 ans, de l’arrondissement de Chicoutimi; Carl Dupéré, 38 ans, du secteur de Shipshaw. Ils sont accusés de production de cannabis et de possession de drogue dans le but d’en faire le trafic. L’autre individu arrêté a été relâché et doit comparaître plus tard.

Cette opération a été réalisée par la Division des enquêtes régionales du Saguenay – Lac-Saint-Jean de la Sûreté du Québec, en collaboration avec la Sécurité publique de la Ville de Saguenay et la Gendarmerie royale du Canada dans le cadre du programme Cisaille 2.0 à la suite d’une enquête initiée en août dernier. Rappelons que la Sûreté du Québec a procédé à une révision complète du programme Cisaille en 2014 dans le but d’assurer la sécurité des citoyens et de freiner l’expansion de la production et du trafic de cannabis au Québec.

«Le nouveau programme, qui porte le nom de Cisaille 2.0, est maintenant déployé toute l’année et les interventions sont intensifiées vers les productions intérieures, sans toutefois s’y limiter puisque la lutte contre les productions extérieures se poursuit», précise Jean Tremblay.

Pour plus d’information sur le programme, le public peut consulter la section Cisaille 2.0 du site web de la Sûreté du Québec.

Notons par ailleurs que toute information sur la production et le trafic de stupéfiants peut être transmise à la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

  //]]>

Partager cet article