Une quarantaine de Coolbox au Maroc?

Photo de Jean Tremblay
Par Jean Tremblay
Une quarantaine de Coolbox au Maroc?

Le concept des unités Coolbox suscite un intérêt marqué à l’international. De plus en plus, des investisseurs d’un peu partout sur la planète ont communiqué avec l’entreprise pour en acheter.

D’ailleurs, l’entreprise de Saint-Prime est en discussion avec des investisseurs marocains qui ont construit une station touristique (resort) récemment. Une quarantaine d’unités pourrait être livrée au plus tard, en 2023, au Maroc aux abords des plages de l’océan Atlantique ou de la Méditerranée.

« Ils sont plus qu’intéressés. Nous en sommes dans les débuts de cette aventure. Même s’il reste plusieurs étapes à franchir, nous croyons que le projet devrait voir le jour. Les investisseurs n’ont pas finalisé leur financement. Il faut également développer une expertise pour la livraison au Maroc », explique Francis Tremblay, copropriétaire et directeur du développement des affaires pour Coolbox.

L’homme d’affaires désire toutefois, afin de préserver la confidentialité du projet, ne pas préciser le nom de la ville touristique qui accueillerait les premières Coolbox à l’étranger.

« Ils désirent jumeler des Coolbox à leur complexe hôtelier. Un peu comme ça se fait à l’Auberge du lac Taureau dans Lanaudière à Saint-Michel-des-Saints. À cet endroit, les utilisateurs peuvent être seuls en forêt tout en bénéficiant des services de l’Auberge. »

Look international

Le design du Coolbox avec son look à saveur international n’est pas étranger au succès international de ce nouveau concept d’habitation.

« Sa forme de « container », ceux qu’on voit empiler sur les bateaux sillonnant les mers du monde, fait l’unanimité. Il y a des gens qui produisent des unités de logement à partir d’un conteneur, mais ça ne procure pas des hébergements de qualité. Nous, ce n’est pas un conteneur. Une Coolbox c’est une véritable maison », ajoute l’homme d’affaires.

Safari et Coolbox

Des gens d’affaires de l’Afrique qui ont des liens avec le parc Safari à Hemmingford, où l’on retrouve des Coolbox, aimeraient en installer dans les endroits où l’on propose des safaris africains.

La Belgique est également dans la mire des trois propriétaires de l’entreprise. Il y a même des gens du Mexique qui ont démontré un intérêt.

« Encore là, nous en sommes au début des discussions. Le concept des Coolbox suscite un intérêt outre-frontière. On se doit de passer en deuxième vitesse. C’est l’international qui nous le demande. Plusieurs dossiers en cours sont en voie de se réaliser », conclut Francis Tremblay.

Partager cet article